Evolution d'un graisseur mécanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evolution d'un graisseur mécanique

Message par Kim T le Dim 27 Déc - 19:59

Bonjour à tous,

Autrefois Tecalamite, Interlube propose des pompes injecteurs permettant de diffuser un lubrifiant, il existe 6 volumes de pompe (de 0.010cc à 0.100cm3 par cycle) pour des dimensions extérieures identiques, une bague colorée permettant d’identifier le volume de la pompe :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chaque pompe est immergée dans un réservoir de lubrifiant, l’entrée étant située sous le ressort, la sortie axiale se faisant par un tube diamètre 4mm en bout de pompe. La course du piston est de l’ordre de 6mm, il faut donc fabriquer des cames tournant à vitesse réduite, moyennant une réduction par engrenages, et un levier relié au pied de bielle de la tige de distribution vapeur HP, ainsi qu’à l’axe primaire du graisseur (par une roue libre ou une roue à rochet, au choix).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A noter qu’une pompe peut alimenter plusieurs points de graissage, Interlube a en effet mis au point des gicleurs calibrés appelés « Flow Units », le sens de montage étant important, car ces gicleurs intègrent aussi un clapet anti-retour. La tuyauterie reste en diamètre ext. 4mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un premier graisseur a été réalisé pour une machine double expansion, la Reeves Commander, en s’inspirant largement du travail d’Eric Saubesty sur Ondines. 7 pompes étaient alors implémentées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voyons maintenant une évolution importante de ce graisseur, cette fois-ci avec deux compartiments : un pour l’huile paliers, l’autre pour l’huile vapeur.

Pour la consommation de lubrifiant, il nous faut déterminer le rapport de démultiplication global :
- Le rapport de réduction par engrenage est de 15 :48
- A cela il faut multiplier par le rapport de réduction entre le mouvement (vertical) sur la machine et celui sur la roue libre (à côté de la manivelle); sur Chantilly, je cible 1 :45, soit environ 1 :144 au global.
En tournant à 400tr/mn, la consommation est alors la suivante :
- 8.3cm3/H d’huile palier
- 1.7cm3/H d’huile vapeur
En supposant une gite du bateau de 20°, le volume utile est :
- 92cm3 d’huile palier (au lieu de 170cm3 sans gite)
- 49cm3 d’huile vapeur (au lieu de 90cm3 sans gite)
Le volume utile semble donc largement suffisant pour couvrir une journée de navigation.

Une manivelle permet aussi d’actionner à la main la pompe.

L’assemblage des parois extérieures se fera par soudure à l’Ag40%.
Les deux flancs dans lesquels sont insérés les roulements épaulés sont juste collés à la Loctite 5920 (à base de Silicone Cuivré, elle résiste à des températures jusqu’à 350°c)

Voici pour finir le plan de ce graisseur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les photos de la réalisation suivront dans un prochain post.
A bientôt,
Kim

Kim T

Messages : 1
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution d'un graisseur mécanique

Message par Guillaume le Mar 29 Déc - 23:06

Merci pour le partage, super job cheers il n'est pas impossible que je m'en inspire pour Isabelle
avatar
Guillaume
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 47
Localisation : Suisse entre deux lacs

http:// www.vapeur-leman.ch

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum